• Accueil
  • > aller voir une voyante
  • > les ateliers voyance et énergies. Ou comment un incident est survenu et comment je l’ai résolu. Les aventures des voyants et des voyantes… hi hi..

23 avril, 2011

les ateliers voyance et énergies. Ou comment un incident est survenu et comment je l’ai résolu. Les aventures des voyants et des voyantes… hi hi..

 

- » Bon, tu te plais ici ? « 

- « Ouais »

Ouais… ouais… Quelle élégance !

- « Ah oui c’est sûr, tu as l’air d’apprécier… » Et j’ai enfourné encore des sushis et sashimis déposés sur la table basse.

Depuis des semaines, déjà, Je passe mon temps à rôder dans l’appart immense en alternant mon voyeurisme avec des parties de jeux vidéos et des baises farouches et sensuelles avec une jolie voyante sur audiotel de 20 ans, qui vient consulter comme une gentille et proprette télé-opératrice de Marketing dans le service réseau voyance Flash que tient mon affreux colocataire. L’erzatz de Rael…

J’ai fait installer ma chapelle dans la dernière pièce du fond. Et j’y fait bruler de l’encens et j’aligne mes bocaux qui servent à  mes rituels de Haute magie, ma Magica Negra, mes envoutements, mes délires et mes lubies.

Je suis la curiosité des bourgeoises qui viennent aux ateliers « énérgies tantriques » Et «  apprendre le reiki », « tout sur le Chi, le ki » le tout matiné d’une discipline monastique et de régime crétois.

La classe…

J’interviens de temps à autre, mais je ne fais pas usage de la magie; tout au plus des consultations de voyance et des tirages du Tarot De Marseille. De la voyance par téléphone. Il m’arrive de faire la voyance avec des personnes de toute la France qui consulte les voyants et voyantes par téléphone…

Un gros matelas à la japonaise permet de me livrer à des activités sexuelles au cours  desquelles je dérange en pleine journée les occupants des autres pièces.

« -T’as finis oui ? « 

 » Ben quoi ? « 

«  Tu bouffes, tu baises, tu fais peur à mes clientes… Tu commence à faire chier, dis donc … » Mon-coloc-qui-ressemble-à-Rael avait ouvert la porte et des nombreuses têtes de bourgeoises apeurées m’observaient, visiblement fascinées de voir un vrai sauvage en vrai de vrai…

 Ma petite voyante était cachée toute tremblante sous la couette. La pauvrette prenait sur ses heures de travail pour venir me faire des calins mimis… La brave fille.

J’ai fais évacuer illico presto tout ce beau monde en me levant brusquement. Un cri (d’horreur peut-être…) à jailli du public quasi-exclusivement féminin. J’ai avançé nu et sexe dressé devant le troupeau de femmes qui s’échappait, se dispersant avec frayeur dans l’appart…

 

J’avoue que c’était très drôle de courser dans le couloir des femmes hurlantes  et bruyantes.  J’ai chassé tout le monde et j’ai refermé la porte de ma chambre à clef.

Laisser un commentaire

Mettis & Stanislas |
SOS EMPLOI! |
lacaravelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Phenix Club
| zakariahammoumi
| Science pour Tous